Il y en moi une volonté de savoir qui prime la volonté d'être heureuse. Je ne pourrais jamais être heureuse en fermant les yeux.
L’horreur de ma vie, c’est la solitude. Parce que je suis une infirme. Je ne puis pas joindre les autres, jamais. De là, ces intoxications par un sentiment, et ces débauches de matière spirituelle.
Ce qui m'est terrible ,ou du moins ,ce qui m'est inacceptable, ce n'est pas mourir. Ce qui est terrible ,c'est de mourir avec l'âme que j'ai eu ces temps-ci , une âme qui n'est que révolte, qu'horreur, que refus, qui ne pardonne pas, qui ne peut pardonner.
Mon corps est trop étroit pour moi, et l'air n'y entre pas assez pour que je parle. L'univers est plein de personnes qui respirent, qui respirent, et qui n'ont rien à dire. Je veux sortir. Je n'aurai pas le temps. Je nage à contretemps. Mais le temps est tari.
↓

Philosophie de Catherine Pozzi



Sa philosophie est la seule explication cosmologie du monde au 20 ieme siècle

qu'elle exprime dans son livre peau d’âme

Sa pensée est nécessaire pour comprendre son œuvre et en particulier ses 6 poèmes majeurs.

Sa philosophie:

une vision matérialiste



Qui sommes-nous?







une seule chose certaine:l'univers existe. C'est la certitude fondamentale.

L'univers existe sous forme de matière qui demeure inconnu à l’époque (la matière noire qui est encore une simple théorie, on ne connait de la matière que les atomes,électrons et protons) et sous forme d'énergie (photons) . Catherine Pozzi a étudié Planck, Bohr, Einstein et la théorie des quantas.

La majorité de l'energie se perd par entropie.

Elle est toujours en mouvement et circule sans laissé de trace.

Le corps humain absorbe une partie de cette energie. Ce qui engendre la sensibilité et les sensations.

Il y a d'une part le corps qui perd son énergie par entropie et d'autre par le "corps de l'ame" qui constitue nos sens, entité sans sujet (opposition à Descartes) et qui est une suite d'image(la conscience est mémoire , Bergson)

Sentir est donc réagir a un excitant qui est vibration. Notre corps résonne.

Pour Catherine notre corps sent car il a déjà senti. Le sentir s'est accumulé ce qui nous fait sortir du présent vers le passé.

C'est un peu le "on n'apprend rien on se souvient" de Socrate.

L'accumulation du sensible est donc "le corps de l’âme" qui ne possède pas de "je" et qui est animal.

Pour Catherine le corps de l’âme n'est pas l’âme.

L’âme et la matière sont constitué d'énergie.

Sa philosophie est entièrement basé sur la science. Mais elle reprochera aux scientifiques de rechercher uniquement le" comment" dans un positivisme classique pour l’époque et non pas le "pourquoi".

C'est reprocher au scientifiques de n’être pas des philosophes

La science étant la science des étants et la philosophie étant l’étude de l’Être ou ontologie fondamental( voir Heidegger)



D'ou venons nous ?





D'un passé très lointain. nous sommes le résultat d'une longue chaine de vivant. L"heridité occupe une large place. Si nous sentons c'est que d'autres ont senti avant nous. Le sentir est le passé encore présent par ses actes. Cependant la ou Catherine Pozzi se démarque des philosophies religieuses :bouddhisme ou indouisme c'est que pour elle la passé est un fardeau ;L’âme est la somme de toutes les sensations du passé de nos ancêtres. C'est donc le péché originel par excellence. L'heridité est par conséquent un mal.

Un individu seul n'existe donc pas.Il est le produit de ceux qui l'on précédé.

Catherine Pozzi est donc l'une des précurseures de la psychogénéalogie.



Ou allons nous?



Il faut nous débarraser du poid du passé, remonter l'entropie ,et sortir du déterminisme

se débarrasser de l’âme qui a fait ce corps de l’âme..

Cette philosophie est t'elle le résultat de la vie de souffrance et de solitude de Catherine?

Considérant les passés comme des croix à porter? un mauvais Karma?

Quoiqu'il en soit elle nous offre une philosophie particulière et originale.